Strategos, Actuel

Personne de confiance, une obligation pour les entreprises suisses

Les signaux d’alerte sont au rouge.

En Suisse, 1'300'000 travailleurs disent être souvent ou très souvent stressés à leur poste de travail (+30 % en dix ans)*.

Les risques psychosociaux ne sont plus un problème qui concerne une vague minorité. Face à ce défi grandissant, la responsabilité des employeurs est de prendre les mesures nécessaires pour protéger la santé physique et psychique des travailleurs. Oui, mais quelles mesures?

Le SECO énumère une série de mesures importantes que l'employeur est tenu de prendre (arrêt TF du 9 mai 2012). Parmi celles-ci figure la désignation d'une personne dite personne de confiance interne ou externe à l'entreprise à laquelle les employés concernés peuvent s'adresser en cas de conflit.

Mes collègues de Strategos et moi, nous pouvons être cette personne ou si vous le désirez, nous pouvons former et superviser une personne de votre entreprise à jouer ce rôle.

Thierry Dumont

* Grebner, S. et al., sur mandat du Secrétariat d’État à l’économie SECO (2010) : étude sur le stress 2010 : Le stress chez les personnes actives occupées en Suisse – Liens entre conditions de travail, caractéristiques personnelles, bien-être et santé

ACTUEL

ACTUEL

ACTUEL ACTUEL